29 mai : NON kamikaze, OUI d’espoir

Les raisons du vote NON sont très variées, parfois sans rapport avec le projet de Constitution : augmentation de l’essence, opposition à Chirac, haine de la police, fermeture de classe dans l’école du quartier ou du village, … C’est le NON « ras-le-bol ».

Comment faire comprendre à ces électeurs qu’ils rejettent le bébé européen avec l’eau de la déception ou de la révolte ?

Ce faisant, ils remettent leur avenir entre les mains de forces politiques traditionnellement anti-européennes.

Intégristes de la « grande France », nostalgiques de l’enfermement « dans un seul pays » se sont trouvés un alibi anti-libéral pour « faire bouger le peuple ».

Et voici des chômeurs, des retraités, des paysans, des étudiants, des enseignants transformés en « kamikazes du NON« .

Le 30 mai, le réveil sera dur : l’anti-libéralisme d’un jour n’aura rien changé au capitalisme de toujours.

Encore mieux, les divisions au Parti Socialiste entrainées par le NON (de gauche !!!) le laisseront amoindri,incapable de rassembler pour relever le gant en 2007.

Nos « kamikazes du NON » seront ainsi les fourriers de Sarko I en 2007 ou de Chirac III .

La politique des kamikazes est vraiment une solution de désespoir.
Il est encore temps de la contrer.
En votant OUI, le 29 mai.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s