Anem ! per la lenga occitana, òc ! Appel à la manifestation du 22 octobre à Carcassonne

La France se veut le porte-parole de la diversité linguistique et culturelle en Europe et dans le monde entier. Pourtant la situation légale est catastrophique pour tous ceux qui veulent travailler en faveur de la diversité linguistique sur le territoire français.
La transmission de l’occitan est menacée par l’absence d’une politique positive pour son développement.
L’article 2 de la constitution tel qu’il est rédigé est une arme contre la langue occitane dans tous les domaines.
L’absence d’une législation positive qui reconnaisse les droits de notre langue est contraire aux principes d’égalité qui sont ceux de la République. Elle est également contraire aux principes qui sont ceux de l’Europe « unie dans la diversité »
Nous travaillons pour la langue occitane. Nous voulons créer les conditions de son développement. Nous travaillons pour le rétablissement de la transmission de l’occitan. Nous travaillons également pour tous ceux qui vivent en Occitanie et qui ont le droit de connaître la culture occitane. Nous travaillons pour que la langue occitane puisse vivre comme une des langues offertes à l’humanité.
Pour cela, sur le territoire où se parle la langue occitane, il faut créer un environnement favorable à l’enseignement de la langue et dans la langue. Il faut que le contexte légal soit favorable à la création en occitan, à la présence de l’occitan dans les médias audiovisuels et écrits, à son emploi dans la vie publique et au rétablissement de la transmission familiale.

Les médias
Les médias doivent accueillir la langue occitane :
par la création d’un véritable service public de radio et de télévision en langue occitane ;
par l’aide spécifique à des opérateurs privés (radios associatives, télévisions, presse écrite) qui travaillent en faveur de la langue occitane.

La création
L’ensemble de la création en occitan doit bénéficier d’une politique de soutien particulière :
une politique en faveur de l’édition, du théâtre, du spectacle vivant en général, du cinéma et de la musique
une action d’information auprès de la population pour qu’elle puisse apprendre ce qu’est le patrimoine culturel occitan qui lui a été trop souvent caché


L’enseignemen
t
L’enseignement de l’occitan et en occitan doit être développé dans cinq directions :
l’enseignement par immersion pratiqué jusqu’à maintenant par les écoles associatives Calandreta ;
l’enseignement à parité horaire qui est pratiqué et mis en œuvre dans le service public ;
l’enseignement de langue et culture occitanes, de l’école à l’université, valorisé aux examens et concours ;
un enseignement de sensibilisation intégré aux horaires normaux ;
un soutien à la mise en place de cours pour adultes qui veulent apprendre l’occitan ou perfectionner leurs connaissances.

La vie publique
L’occitan doit être présent dans la vie publique. Cela veut dire par exemple :

le respect de la toponymie et la mise en place d’une signalisation bilingue ;
l’encouragement à l’utilisation de la langue occitane dans les lieux publics, par les collectivités locales, ou dans les manifestations publiques, et pas seulement dans celles qui ont un caractère festif ou culturel ;
l’encouragement à l’utilisation de l’occitan dans la vie sociale (lieux de travail, lieux d’accueil du public…)

Toutes les demandes exprimées dans le domaine de l’enseignement, la création, les médias et la vie publique permettront de créer un contexte favorable à la récupération de l’occitan, au rétablissement de la transmission familiale et au développement du « biais de viure » porté par la langue et la culture occitanes. Notre action a pour objectif la préservation de la diversité culturelle et linguistique en demandant le respect des droits de la langue occitane.
La politique linguistique que nous demandons sera le produit de l’action et de la volonté des collectivités occitanes et de l’Etat. L’Etat doit faciliter la mise en place de cette politique en prenant en charge ce qui est de sa responsabilité et en adaptant sa législation.

Le collectif « Manifestar per l’occitan »

Publicités

2 réflexions sur “Anem ! per la lenga occitana, òc ! Appel à la manifestation du 22 octobre à Carcassonne

  1. C’est bien gentil tout ça mais Quid du Gascon?
    Si je devais transmettre une langue à mes enfants c’est le Gascon que je voudrais transmettre et non l’occitan-languedocien.

  2. Mais le gascon est une variété de l’occitan. Donc où est le problème ?
    Vous dites « si je devais transmettre … ». Il n’y a pas d’hésitation à avoir, IL FAUT TRANSMETTRE. A l’heure actuelle, l’urgence est la survie de la langue. Le reste, c’est des détails.
    De toute façon, les Gascons étaient nombreux à Carcassonne…

    Pour l’Occitanie, notre devise doit être : « units dins la diversitat ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s