Déchets industriels : les 10 raisons qui ont fait choisir Ansac

Selon CL du 7/09/2005, Le Conseil départemental d’Hygiène (?) de la Charente approuve ‘‘à l’unanimité’‘ le projet de décharge industrielle d’Aproval à Ansac, au  »Bois de Lacaud ».

Premier effet de surprise passé, sur le café au lait, nous avons cherché à connaître les motivations de ces braves gens du CDH(?) : fonctionnaires issus de la sainte ENA, élus, écologistes patentés, experts auto-proclamés en pollutions diverses, et quasiment tous résidents du COMAGAland.


Les atouts de la Charente Limousine pour recevoir les déchets industriels des autres (Charentais dans un premier temps, puis plus lointains, passées les premières émotions…) :

1) Elle est limousine, c’est-à-dire un peu en retard ou même beaucoup sur la Charente  »normale ».
2) Elle est éloignée de la ville (comprendre Angoulême)
3) On n’y va jamais (quand on habite Angoulême) ou alors faut être obligé.
4) C’est un désert, il y a peu d’habitants ou alors seulement quelques vieux.
5) C’est un pays argileux : donc étanche, donc la pollution mettra longtemps avant de se voir…
6) Il y a des précédents : par exemple Roumazières (décharge de l’Affit, autorisée en 1980, fermée en 1983 suite au scandale de la chasse à la dioxine de Sévéso) . Qui peut le plus, peut le moins : une décharge de déchets industriels banals, ce n’est pas ça qui va les gêner.

L'Affit, 2005

7) Il y a d’autres projets de décharges dans le coin : Edisit à Ansac, Edisit à St Laurent de Céris, la commune voisine, le SVDM à Roumazières …
8) Avec le projet d’autoroute, le Bois de Lacaud a une situation stratégique : de la Bretagne à la Méditerranée, de Bayonne à la Région Parisienne, à nous le fric à pleins camions. D’ailleurs si Suez s’offre Aproval (CL du 06/09/2005), c’est que ça va rapporter.
9) Ça pourra donner une activité économique à ces bleds perdus en pleine cambrouse, où les vaches sont plus nombreuses que les hommes.
10) Ils sont pauvres dans ces coins, les déchets ça vaut de l’or donc, c’est pour leur bien.

Voilà pourquoi, ils sont unanimes, les gens d’Angoulême – écolos officiels de Charente Nature compris -quand ils s’agit d’aller vider les bennes de leurs industriels, loin de leur vue, dans le Confolentais.

non aux décharges

Malheureusement pour vous, Messieurs les POLLUEURS, la population locale n’est pas d’accord !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s