Charente : la moto, symbole du département ? “En 2005, les deux-roues représentent 40 % des tués”

Le Conseil général de la Charente a choisi un champion de moto pour redonner du souffle à un département qui en manque un peu 🙂

Comme le dit le conseiller général Philippe Lavaud,” représentant Michel Boutand, le président” , « Un Charentais qui nous fait honneur à tous et qui atteste du dynamisme de notre département» ! (Lu sur le site du conseil général – y compris pour l’orthographe des noms ).

Il serait intéressant de savoir quel cerveau communicant a eu la Super idée d’atteler la 600 cm3 d’un champion local à la cagouille charentaise.

Le site web officiel de département ne’y va pas de main morte dans l’épique en reprenant texto un magazine motard :

“Piloter une moto de compétition n’est pas donné à tout le monde. Exploiter, toujours à la limite, toute la puissance et les performances d’un tel engin, ils ne sont qu’une petite poignée dans le monde à pouvoir le faire. Le charentais Sébastien Charpentier appartient à cette élite. Il en est même le leader puisqu’il vient de décrocher le titre suprême de champion du Monde dans la catégorie 600 Supersport, avant même la fin de la saison.
Pour se rendre compte de la performance, il suffit de comparer quelques chiffres. Le rapport poids (moto et pilote)/puissance et quasiment égal à un. Ce qui veut dire que le pilote dispose pratiquement d’un cheval par kilo. Autant dire qu’il vaut mieux être précis avec la poignée des gaz.
La surface de chaque pneu en contact avec le revêtement de la piste n’excède pas la taille d’un timbre poste et il n’y a que deux roues. Mieux vaut donc avoir des appuis calés au dixième de millimètre, voire au micron.
Lancé à près de trois cent kilomètres/heure, le pilote, doit, à l’entame de chaque virage, réagir vite au freinage, préparer ses appuis pour une trajectoire parfaite et anticiper sur la suite du parcours. Piloter de tel bolide, dépasse parfois les lois élémentaires de la physique. Au-delà de la mathématique pure c’est le talent qui intervient. “

http://www.cg16.fr/chapitre_sebastien_charpentier/chapitre_actualite/index.asp

Dans l’actualité, la chanson est malheureusement bien différente.
CL du 6/10 :
“En Charente, la route a tué cette année vingt-trois jeunes de moins de trente ans. Ce tragique fait divers met également en lumière la vulnérabilité des deux-roues. Parmi les 40 morts de la route en 2005 , seize circulaient sur des deux roues, soit 40 %.”

Compétition, vitesse, risque, est-ce là les valeurs que la majorité socialiste élue en 2004 désire promouvoir ?

Cette scandaleuse campagne publicitaire est irresponsable et doit cesser au plus vite.

Le département de la Charente est malade mais le remède est pire que le mal !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s