Le président du conseil général de Charente : “Le bon niveau, c’est le Pays”

Le « comitat Charanta occitana » du PARTIT OCCITAN écrit à Michel Boutant, président du Conseil général et président du Pays Horte & Tardoire.

Monsieur,

Je vous écris au sujet de votre interview dans CL de ce jour (10/01/2005), « Le bon niveau, c’est le Pays ».

Tout-à-fait d’accord pour cette réflexion : nous pensons également que le nombre d’échelons administratifs est trop élevé et que les communautés de commune font un peu double-emploi avec les pays.

En Charente Limousine, par exemple il est évident que 2 communautés et un pays ne facilitent pas une politique de développement local, d’autant plus que les financements sont limités.

Le point sur lequel nous trouvons à redire est celui de l’identité d’Horte & Tardoire. Comment pouvez-vous dire qu’il n’a pas d’identité ?

D’après la carte linguistique de la Charente, le Pays Horte & Tardoire appartient, comme la Charente Limousine à la Charente occitane.

Ce n’est pas un hasard si autour de Charras se manifeste un renouveau d’intérêt pour l’occitan (cours d’adultes, festival, théâtre…) après des tentatives d’implanter un enseignement de la langue dans les années 80.

Dans une brochure publiée par le CRDP de Poitiers en 1977, Marcel Coq (alors professeur à Chasseneuil) dénommait « toute la partie de la Charente occitane qui, de La Rochefoucauld à Villebois Lavalette, borde le Périgord, [et] ressemble beaucoup à cette province », « la Charente aquitaine ou périgourdine ».

Il nous semble donc que l’identité de ce Pays Horte & Tardoire existe bel et bien.

On ne peut bâtir quelque chose de durable sur des « réalité économiques » qui évoluent dans le temps (et encore plus vite à notre époque). Par contre, une langue parlée depuis 11 siècles, encore présente dans les conversations, les mentalités, la toponymie même si elle subit une injuste discrimination, peut fournir les bases d’une véritable identité.

Vous défendez une politique d’accueil. Très bien mais les gens qui viennent ici sont aussi en recherche. Ils s’étonnent souvent de nous voir aussi négligents avec notre héritage. Ces paysages, cette architecture, ces façons d’habiter et de vivre sont l’expression de notre civilisation occitane. Si nous voulons bien accueillir, nous devons l’assumer.

Nous pensons donc que vous devriez, en Horte & Tardoire mettre en avant cette identité occitane. Une coopération naturelle avec la Charente Limousine devrait tendre vers une politique linguistique en faveur de l’occitan que votre position de président du département pourrait favoriser. (Sans négliger par ailleurs le poitevin-saintongeais de l’autre Charente).

Avec nos meilleurs sentiments occitans,

le comité Charente occitane du P. Oc

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s