L’équation non démontrée : déchets = emplois

Depuis plusieurs mois les  »décideurs » s’agitent dans le bocal charentais. Il faut à tout prix imposer une décharge (ou plusieurs) en Charente Limousine.

C’est la nouvelle vocation qu’on nous a trouvé : les poubelles à la campagne. 🙂

Poubelles à la campagne

Les conseillers en communication, (qui doivent être communs), du MEDEF, de l’administration, de Kalitom s’efforcent de nous en faire avaler une bonne :

déchets = emplois
«Le problème des DIB, c’est pour les entreprises une perte d’argent donc une perte de marchés et donc une perte d’emplois» (lu dans la Charente Libre, 17/01/2005 p. 3).

Le type même du raisonnement spécieux, une logique apparente mais qui ne prouve rien. Il faut déjà comprendre l’égalité,  »perte d’argent = perte de marchés ».

C’est pourtant ce qui permet d’asséner l’accusation qui tue : la  » perte d’emplois » !

L’ aberration économique est dans la production de 70 000 tonnes de DIB. En effet ce sont des matières premières qu’on se contente de mettre en décharge au lieu de les utiliser.

dech2.jpeg

Ce qui crée des emplois c’est la réduction des DIB, non leur production !

Une économie aux mains de ces drôles de  »spécialistes » n’est pas prête de retrouver le plein emploi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s