Les “pôles d’excellence rurale” en Occitanie, nouvel instrument de colonisation ?

Attention danger !

Le dernier gadget d’aménagement du territoire, les « pôles d’excellence rurale » risquent de servir au repeuplement des campagnes occitanes dans une optique d’effacement de leur occitanité.

Un mot résume cette politique : colonisation .
On mène grand bruit autour de l’accueil après avoir encouragé l’exil des Occitans vers le nord.
Dans le Confolentais, l’école ne forme pas les jeunes à des emplois sur place.

chaum1.jpg

Mais on encourage des gens extérieurs à venir reprendre les entreprises.

Les postes de techniciens (développement local, administration, cadres moyens) sont offerts à des personnes étrangères à la Charente occitane, du nord de préférence.

Ces gens – si honorables qu’ils soient, là n’est pas la question – ignorent complètement nos réalités.

On prépare une population complètement déculturée et ignorante de la langue et de la culture occitane.

Seuls les vieux seront bientôt dépositaires de notre identité.
Sous couvert de « projet local », l’administration étatique suggère le « noble projet de l’accueil ». le Limousin s’est spécialisé dans cette mise du pays à l’encan : salon de l’accueil de Limoges, pont d’or fait aux compagnies Lowcost pour déverser des milliers de migrants potentiels Limoges, Brive, bientôt Angoulême ?). On installe même des agences immobilières dans l’aéroport de Limoges ! Il faut vendre le pays le plus vite possible !

lowcost.gif

Pendant ce temps, pour les jeunes Limousins en fin de formation, c’est « Piarou, prends ta valise ! Tu pourras toujours trouver un stage a 1000 € à Paris ou Manchester. L’avion ne coûte pas cher! »

Les élus des Pays et communautés de commune foncent comme un seul homme dans ces mirages dangereux leurrés par la mythique subvention.

A quand le vrai pouvoir local qui décide dans l’intérêt de la population?

VIURE E DECIDAR AU PAÏS dans le cadre d’une véritable autonomie est la solution proposée par le PARTIT OCCITAN. Comme dans les pays qui nous entourent.

Les « pôles d’excellence rurale » sur leur site officiel:
http://poles-excellence-rurale.webnet.fr/rubrique.php3?id_rubrique=5

« Des pôles d’excellence pour l’offre de services et l’accueil de nouvelles populations.

Les territoires ruraux sont devenus attractifs. Le solde migratoire de nombreux espaces, jusqu’à présent démographiquement défavorisés, s’inverse. L’arrivée de ces nouvelles populations constitue à la fois une opportunité et un enjeu considérables, en particulier en matière de services. Avec le changement de la structure démographique (à la fois vieillissement de la population, mais également l’arrivée de populations jeunes), de nouveaux services et de nouvelles formes d’organisation de services sont à inventer et mettre en place, associant acteurs publics et privés. L’importance des dynamiques d’accueil dans les territoires ruraux a fait l’objet de mobilisations locales nombreuses, encouragées notamment par les mesures du CIADT du 3 septembre 2003.

Ce volet soutiendra les projets qui cherchent à coordonner les acteurs, développer des services qui favorisent l’insertion de nouveaux arrivants et de nouveaux actifs et qui stimulent de nouvelles dynamiques de développement, notamment en exploitant les pistes et propositions qui auront été formulées à travers la concertation engagée sur ces questions dans les départements.

Une attention particulière pourra être accordée à des formes nouvelles de réponse aux enjeux économiques (ex. : accueil de télétravailleurs), sanitaires et sociaux, utilisant en particulier les technologies de l’information et de la communication, (ex. : télémédecine et maintien à domicile) ainsi qu’aux questions de logement (ex. : logement « intelligent » pour personnes handicapées, ou pour télétravailleurs…). »

Publicités

Une réflexion sur “Les “pôles d’excellence rurale” en Occitanie, nouvel instrument de colonisation ?

  1. « Seuls les vieux seront bientôt dépositaires de notre identité. »

    Reste le fait qu’on est pas obligé de laisser faire :
    Internet peut-être utilisé à la fois pour montrer ce que l’on a perdu et ce que l’on perd chaque jour, pour démontrer qu’une histoire ne se construit pas en un instant et qu’on a souvent la mémoire courte, à plus forte raison quand on est pas né où l’on vit…
    Partager pour faire comprendre quel trésor nous possédons, c’est la possibilité de faire venir des gens qui aiment nos coins, c’est aussi lutter contre l’expatriation des gens d’ici, les « héritiers » de ces racines identitaires :
    En exemple d’action, mon blog sur l’histoire d’Aubusson (Creuse) à http://www.saintrapt.com/aubusson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s