Pour Nicolas Hulot, candidat écologiste unique

La crise écologique prend une place de plus en plus grande dans nos préoccupations quotidiennes. Même si d’autres soucis semblent plus importants (emploi, revenus, logement, etc…) nous devons convenir que c’est l’environnement qui influe sur tout le reste.
Le dérèglement climatique ne se laissera pas facilement oublier et la meilleure attitude est encore de le regarder en face et d’essayer d’y apporter, chacun à son petit niveau, des solutions.
Une vedette de la télévision, Nicolas Hulot a décidé de mettre les pieds dans le plat avec son « Pacte écologique« .

hulot.jpg

Plus de 450.000 citoyens l’ont signé (pour les rejoindre, c’est ICI).

La plupart des candidats aux Présidentielles, également.

Rappelons les « 5 propositions concrètes pour changer« :

1. Mettre l’environnement au coeur de l’Etat avec un vice-premier ministre chargé du développement durable.
2. Instaurer une taxe carbone en croissance régulière jusqu’à la réduction par quatre des émissions de gaz carbonique.
3. Offrir un marché à l’agriculture de qualité en réorientant progressivement les subventions agricoles vers une restauration collective à base de produits certifiés et de proximité, et en négociant une réforme de la PAC qui aille dans ce sens.
4. Soumettre systématiquement les orientations du développement durable au débat public.
5. Promouvoir une grande politique nationale d’éducation et de sensibilisation à l’écologie et au développement durable.

Sans oublier les « 10 objectifs pour un changement de cap » :

1 Economie : vers une logique de durabilité
Concevoir les produits industriels pour qu’ils durent, soient réparés ou recyclés afin de réduire les flux de matières, de déchets et d’énergie.
2 Energie : organiser la baisse de la consommation
Lutter contre le réchauffement climatique en réduisant massivement le recours au pétrole, au gaz et au charbon pour diviser par quatre nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.
3 Agriculture : produire autrement
Concilier la production agricole avec le respect de l’environnement, le travail paysan, la qualité des produits et la santé.
4 Territoire : contenir l’extension périurbaine et relocaliser les activités humaines
Préserver l’espace rural et naturel, cesser de multiplier les infrastructures et « d’artificialiser » les surfaces, lutter contre l’étalement urbain par le rapprochement des lieux de travail et d’habitation.
5 Transports : sortir du tout routier
Réduire la demande en transports fortement consommateurs de pétrole et grands émetteurs de gaz à effet de serre (camions, automobiles et avions), augmenter l’offre en moyens de déplacement moins gourmands et plus propres (trains, transports en commun, transport fluvial, vélo).
6 Fiscalité : établir le véritable prix des services rendus par la nature
Faire apparaître le coût économique réel des activités humaines, supprimer les subventions publiques entraînant la dégradation de l’environnement, réorienter le budget en faveur du développement durable.
7 Biodiversité : faire entrer la nature dans l’aménagement du territoire
Intégrer la préservation du patrimoine naturel dans la stratégie globale de développement durable, avec la création d’un réseau écologique national qui relierait entre eux tous les espaces protégés et garantirait leurs fonctions écologiques.
8 Santé : prévenir avant de guérir
Evaluer le poids des dégradations environnementales dans le coût global des maladies, engager une politique de prévention, en particulier en ce qui concerne l’alimentation, l’emploi des pesticides et la dissémination des OGM.
9 Recherche : faire de l’environnement un moteur pour l’innovation
Mettre la recherche en cohérence avec le projet d’une société durable ; favoriser les liens entre les disciplines.
10 Politique internationale : prendre l’initiative
Eriger en priorité diplomatique le défi écologique et les menaces qui pèsent sur la sécurité mondiale.

Nous retrouvons beaucoup des orientations du nhac lemosin.

Pour ne pas être un feu de paille, ce Pacte doit être présent dans la campagne.

Si nous ne voulons pas un vote écologiste (cumulé) au dessous des 5%, laissant le champ libre aux politiques suicidaires qui nous ont amenés où nous en sommes, Nicolas HULOT doit être le SEUL candidat écologiste aux élections présidentielles.

Un vote écologiste à 15% des voix permettrait de « faire bouger les lignes » et d’obliger les « grands partis » 😦 à changer leur politique.

A 20%, c’est la politique qui changerait !

Publicités

5 réflexions sur “Pour Nicolas Hulot, candidat écologiste unique

  1. en quoi Nicolas serait il meilleur que Dominique Voynet ou Corinne Lepage ?

    je n’en suis toujours pas convaincu et au contraire nous aurions l’air malin si nous étions tous derrière (sans condition ? et sans reprise de nos programmes : car pour moi Nicolas ne va pas assez loin…) et que finalement Nicolas n’aille pas jusqu’au bout

    J’attends toujours qu’on argumente en quoi Nicolas Hulot regrouperait plus facilement les écologistes. Pour le moment je ne suis pas convaincu
    et je suis partagé sur la réussite qu’on lui attribue
    http://metallah.webdynamit.net/blog/?2006/12/18/372-nicolas-hulot-a-t-il-reellement-reussi

    beaucoup de bruit pour un candidat qui arrangerait finalement beaucoup ceux qui nous ont toujours ignoré : les autres partis, et les médias !
    car ce sont eux finalement qui ont été les plus attentifs à Hulot
    (d’ailleus la lettre de Yann dans le Monde est très bien :
    http://www.eco-echos.com/dotclear/index.php?2007/01/09/142-hulot-du-bien-ou-du-mal-pour-l-ecologie )

    Oui le vote écologiste pourrait faire 15% (je l’ai toujours dis)
    Mais est ce que Hulot ait forcément le candidat idéal ? irait il jusqu’au bout ? ne casserait il pas les partis écolos qui existent déjà ?
    et quel suite ? législatives, municipales (…) : nous aurions l’air malin si les partis écolos étaient affaiblis…

    Hulot est intervenu beaucoup trop tard dans le débat, pourquoi s’est il décidé en été ? alors qu’il aurait pu intervenir début 2006 et ainsi tenter un accord avec les Verts, Cap21 et d’autres et les amener à s’unir ?
    pourquoi retarde t’il encore une fois de plus l’échéance (il devait se prononcer fin novembre puis en décembre, puis début janvier, et finalement après le 15…)

    ne faisons pas les choses à l’envers
    il faut d’abord s’accorder sur un programme commun (et ce strict minimum ne m’est pas suffisant !) , puis voter pour décider qui est le meilleur pour incarner
    Mais pas de « tous derrière sans condition »
    cela n’a rien de démocratique et cela est finalement bien trop loin de l’écologie…

    dans l’etat, Dominique Voynet et le programme des Verts me convient tout à fait (et est encore plus proche des orientations de Nhac lemosin il me semble)

    car je ne veux pas non plus céder à cette pression médiatique qui tourne surtout autour de l’homme Hulot (et s’éloigne des idées où il peut être sincère…)

  2. Pour le moment rien n’est décidé mais ce qui est sûr c’est qu’il faudrait un vote écologiste fort si on veut « changer de politique ».
    Pour moi « écologiste » n’est pas automatiquement synonyme de « les Verts » : j’ai voté René Dumont en 1974 (1,32% !) (eh oui, ça ne nous rajeunit pas) n’ayant pas pu voter Robert Lafont (candidat des Peuples de France qui n’avait pû se présenter) et j’ai souvent participé aux luttes sur l’environnement, le blog reflète mes opinions dans ce domaine (nucléaire, déchets, transports, …).
    Etre écologiste ne se ramène pas à un seul parti. Et heureusement !

    Dominique Voynet a certainement un programme plus approfondi (je ne mets pas en doute ses qualité, loin de là) mais touche-t’elle d’autres secteurs de l’électorat que les convaincus ?
    Hulot n’est peut-être pas le « candidat idéal », en revanche il est largement connu de la plupart des gens grâce à la télé, même si certains le regrettent. Sa voix porte auprès de personnes que le programme des Verts ne touche pas.
    Malheureusement, on est dans la politique spectacle jusqu’au cou et seuls les « partis » qui ont des « vedettes » se font entendre.
    Je le regrette autant que toi, moi qui n’ai pas vraiment de candidat qui me corresponde, je suis obligé de choisir un moindre mal : au premier tour un écologiste car c’est une des causes qui me paraissent prioritaires. Ensuite, je soupèse celui qui pourrait raccrocher le plus de monde, même très éloigné au départ.
    C’est pourquoi, je me dis que finalement Nicolas Hulot serait un bon choix pour les écologistes. Mais sauront-ils dépasser l’esprit de parti? Regardons le triste spectacle des anti-libéraux: là-aussi, l’esprit de parti l’a emporté…
    Bon, je ne prétends pas avoir la science infuse mais si les peuples de l’hexagone avaient un Nicolas Hulot, même avec un programme imparfait et trop de vedettariat, je sais pour qui je militerais.
    Ensuite, il y aura les législatives et le vote « écolo » devra être confirmé.
    Je ne pense pas qu’un bon résultat de Nicolas Hulot gêne les candidats qui se réclameront de l’écologie, au contraire.
    J’espère d’ailleurs en être…

    De toute manière, on sera fixé dans quelques jours…

  3. la question est est ce que Nicolas si il se présentait serait populaire jusqu’au bout (et irait il jusqu’au bout ?)

    sinon la seule chose que j’accepterai serait des primaires populaires de l’écologie (je suis pas pour un raliement tous derrière)
    meme si je défendrai lors de ses primaires la candidature qui me semble la meilleure

    d’ailleurs est ce que Nicolas peut réellement rassembler, c’est une question qui n’est pas tranché selon moi (tant que cela n’est pas vérifié démocratiquement)

  4. Moi, j’avais jamais rien compris à l’effet de serre, jusqu’à ce que je tombe sur le blog http://www.thedino.org où ils expliquent l’écologie pour les nuls. Il y a déjà « Leçon numero 1 : effet de serre » et « Leçon numero 2 : couche d’ozone ». Ca parle aussi de Mireille Mathieu (leçon numero 3) et de Nicolo. Je me sens déjà un peu moins con…
    Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s