Aux armes citoyennes et citoyens!

Jòrdi L. escriu au nhac lemosin :

« Ainsi donc voici Ségolène si bien conseillée par son chevalier servant, le Chevènement, en route vers ce bon vieux communautarisme du nationalisme franchouillard, qui nous a valu les guerres de la colonisation, celles de la décolonisation, sans oublier « celle que je préfère » comme chantait Brassens : 14-18 et son prolongement 39-45…

« Tous les foyers de France doivent arborer fièrement le drapeau tricolore et apprendre les paroles de la Marseillaise aux enfants »! vient de déclarer Ségolène Royal dans le Var. On aura décidément tout entendu dans cette campagne présidentielle de la part des deux partis qui se partagent le pouvoir alternativement, tout sauf des projets de société qui permettraient de sortir du mur!

En 40 ans d’enseignement, je me félicite de n’avoir jamais appris à mes élèves les paroles sanguinaires d’un hymne inique qui est « un appel au meurtre », comme le dit Robert Lafont… et comme lui, j’ose espérer que la France sera traduite devant une cour de justice européenne pour incitation à la haine raciale…
Il faut se rappeler que le 14 février 1879 le « Chant de guerre de l’armée du Rhin » avec ses paroles sanguinaires devint l’hymne national sous le nom de « Marseillaise » pour « qu’un sang impur abreuve nos sillons » ! En effet les Républicains qui triomphent dans les élections se lancent alors avec Jules Ferry, dans les conquêtes coloniales : au nom de la « supériorité de la race blanche », on va répandre « les lumières du progrès et de la liberté contre l’ignorance et la barbarie » en Afrique et en Asie …
Ce qui nous a valu un XX° siècle de guerres atroces qui ont fait exploser l’Europe… et l’on aurait pu penser que le XXI° siècle se débarasserait de cette idéologie du communautarisme nationaliste d’Etat et que l’on bâtirait une Europe des peuples sur des bases de franche coopération… Mais non !voici de nouveau le repli identitaire sur ce nationalisme vichyssois remis à l’ordre du jour par le PS et l’UMP (Sarko-Ségo même combat?)…

Va-t-on continuer à vociférer sur les stades français: « Qu’un sang impur abreuve nos sillons! » à la face des équipes étrangères? Que devient dans ces conditions l’hymne à la joie de Beethoven choisi comme hymne de l’Europe?

Si le PS gagne les élections, verra-t-on de nouveau Chevènement ministre de l’Intérieur et son copain le préfet Bonnet en Corse… pour continuer « l’oeuvre » de Sarko?
Mais que nous préparent-ils donc? Une autre petite guerre pour 2014 pour résoudre la crise économique et pour « fêter » le centenaire de 1914?

Autant de questions que je me poserai avant d’aller voter.
En attendant vous trouverez en PJ un extrait de mon futur livre, qui regroupera des textes et documents sur le nationalisme français. Quelques pages à méditer d’urgence!

Amicalement ,
Jòrdi  « 

Publicités

2 réflexions sur “Aux armes citoyennes et citoyens!

  1. Les Francais qui vivent en Allemagne ont du mal a comprendre l evolution du Parti Socialiste Français vers le Nationalsocialisme. Nous avons en Allemagne le meme mouvement vers la Deutsche Leitkultur de la part de la Droite Allemande. OU ALLONS NOUS ? QUE VA T ON FAIRE DE NOS ENFANTS FRANCO-ALLEMANDS ?

  2. Bien que je sois tout à fait d’accord avec ces critiques de la Marseillaise, je voudrais vous livrer des extraits et leur traduction de quelques hymnes du monde :
    Hymne breton :
    Mar d’eo bet trec’het Breizh er brezelioù bras,
    He yezh a zo bepred ken beo ha bizkoazh,
    He c’halon birvidik a lamm c’hoazh ‘n he c’hreiz,
    Dihunet out bremañ, ma Breizh ! »
    « Nous Bretons de cœur, nous aimons notre vrai pays !
    L’Arvor est renommée à travers le monde.
    Sans peur au cœur de la guerre, nos ancêtres si bons
    Versèrent leur sang pour elle.

    Ar Vretoned ‘zo tud kalet ha kreñv ;
    N’eus pobl ken kalonek a zindan an neñv,
    Gwerz trist, son dudius a ziwan eno,
    O ! pegen kaer ec’h out, ma Bro !

    Les Bretons sont des gens durs et forts ;
    Aucun peuple sous les cieux n’est aussi ardent ;
    Complainte triste ou chant plaisant s’éclosent en eux.
    Oh ! Combien tu es belle, ma patrie !

    Hymne chinois :

    Transcription pinyin
    Qilai! Buyuan zuo nuli de renmen,
    Ba women de xuerou zhucheng women xin de changcheng.
    Zhonghua Minzu dao liao zui weixian de shihou
    Meigeren beipo zhe fachu zuihou de housheng.
    Qilai! Qilai! Qilai!
    Women wanzhong yixin
    Mao zhe diren de paohuo
    Qianjin !
    Mao zhe diren de paohuo,
    Qianjin! Qianjin! Qianjin! Jin!

    Debout !
    Nous ne voulons plus être des esclaves,
    C’est avec notre chair que nous allons bâtir notre nouvelle muraille.
    La Nation connaît son plus grand danger,
    Chacun doit pousser un dernier cri.
    Debout ! Debout ! Debout !
    Nous, qui ne faisons plus qu’un,
    Bravons les tirs ennemis,
    En avant !
    Bravons les tirs ennemis,
    En avant ! En avant ! En avant !

    Hymne algérien :

    Qassaman binnazilat ilmahiqat
    Waddimaa izzakiyat ittahirat
    Walbounoud illamiaat ilkhafiqat
    F’ildjibal ichamikhat ichahiqat
    Nahnou thorna fahayatoun aw ma maaat
    Wa aqadna el’âazma an tahya aldjazair

    Nous jurons! par les tempêtes dévastatrices abattues sur nous
    Par notre sang noble et pur généreusement versé
    Par les éclatants étendards flottant au vent
    Sur les cimes altières de nos fières montagnes
    Que nous nous sommes dressés pour la vie ou pour la mort!

    Car, nous avons décidé que l’Algérie vivra. Soyez – en témoins !

    Ya faran’saa qad madha waqtou l’3itab
    Wa taway’naahou kamaa youtwa l’kitaab
    Ya faran’saa inna dhaa yewmou l’hissaab
    festa’iddy wa khoudhy minnaa l’djawab
    Inna wi thawratinaa faslou l’khitaab

    Ô France ! le temps des palabres est révolu
    Nous l’ avons clos comme on ferme un livre
    Ô France ! voici venu le jour où il faut rendre des comptes!
    Prépare toi ! Voici notre réponse!
    Le verdict, notre Révolution le rendra

    Sarkhatou ll’awtani min sah ilfida
    Issmaooha wasstajiibou linnida
    Waktobooha bidimaa ishohadaa
    Wakraooha libany ilgeeli ghadaa
    Kad madadna laka ya madjdo yada

    Des champs de bataille monte l’appel de la Patrie
    Écoutez-le et obtempérez!
    Écrivez-le avec le sang des martyrs
    Et enseignez-le aux générations à venir!
    Ô gloire, vers toi nous tendons la main

    Hymne catalan :

    Els Segadors

    Catalunya, triomfant,
    tornarà a ser rica i plena!
    Endarrera aquesta gent
    tan ufana i tan superba!

    Bon cop de falç!
    Bon cop de falç, defensors de la terra!
    Bon cop de falç!
    Ara és hora, segadors!
    Ara és hora d’estar alerta!
    Per quan vingui un altre juny
    esmolem ben bé les eines!

    Que tremoli l’enemic
    en veient la nostra ensenya:
    com fem caure espigues d’or,
    quan convé seguem cadenes!

    Les Faucheurs

    La Catalogne, triomphante,
    redeviendra riche et prospère !
    En arrière, tous ces gens
    si orgueilleux et arrogants !

    Un bon coup de faux !
    Un bon coup de faux, défenseurs de la terre !
    Un bon coup de faux !

    Maintenant c’est heure, faucheurs !
    Maintenant c’est l’heure d’être en alerte !
    Pour quand viendra un autre juin,
    Aiguisons bien les outils !

    Qu’il tremble l’ennemi en voyant notre bannière
    comme nous faisons tomber les épis d’or,
    Le temps venu, nous couperons les chaînes !

    Hymne du Portugal :

    Heróis do mar, nobre povo,
    Nação valente, imortal,
    Levantai hoje de novo
    O esplendor de Portugal!
    Entre as brumas da memória,
    Ó Pátria, sente-se a voz
    Dos teus egrégios avós,
    Que há-de guiar-te à vitória !

    Às armas, às armas!
    Sobre a terra, sobre o mar,
    Às armas, às armas!
    Pela Pátria lutar
    Contra os canhões marchar, marchar!

    Héros de la mer, noble peuple,
    Nation vaillante, immortelle,
    Relevez aujourd’hui de nouveau
    La splendeur du Portugal !
    Entre les brumes de la mémoire,
    Ô Patrie, on entend la voix
    De tes illustres aïeux,
    Qui te guidera vers la victoire !

    Aux armes, aux armes !
    Sur terre, sur mer,
    Aux armes, aux armes !
    Pour la patrie, il faut lutter !
    Contre les canons marcher, marcher !

    Hymne corse :

    Gradite ed ascoltate,
    O Vergine Maria,
    Dolce, clemente e pia,
    Gli affetti nostri.

    Voi dei nemici nostri
    A noi date vittoria ;
    E poi l’Eterna gloria
    In Paradiso.

    Acceptez et écoutez
    Ô Vierge Marie,
    Douce, clémente et pieuse,
    Nos marques d’affection.

    Sur nos ennemis
    Donnez-nous la victoire ;
    Et puis l’Éternelle gloire
    Au Paradis.

    Hymne ukrainien :

    ?? ?? ?????? ???????, ? ?????, ? ????,
    ?? ???, ?????? ???????, ??????????? ????.
    ??????? ???? ??????????, ?? ???? ?? ?????,
    ???????? ? ??, ??????, ? ????? ????????.

    ????, ???? ?? ??????? ?? ???? ???????.
    ? ???????, ?? ??, ??????, ?????????? ????.

    L’Ukraine n’est pas encore morte, ni sa gloire, ni sa liberté,
    La chance continuera de nous sourire, frères ukrainiens,
    Nos ennemis vont mourir, comme la rosée au soleil,
    et nous aussi, frères, nous vivrons heureux sur notre terre.

    Pour la liberté, nous n’épargnerons ni nos âmes, ni nos corps,
    et nous prouverons, frères, que nous sommes de la lignée des Cosaques.

    Je pourrais encore en citer des dizaines puisque 90% des hymnes nationaux du monde font appel au vocabulaire de la guerre, du sang pur, de la supériorité sur les autres nations etc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s