Confolens : chronique d’une mort annoncée

Bravo aux élèves et étudiants du lycée de Confolens qui se révoltent contre la fermeture d’une section BTS perçue, à juste titre, comme prélude à la liquidation de leur lycée.

«Si le BTS ferme, le lycée risque de fermer… comme tout à Confolens» soupirent les élèves, qui ont en mémoire l’annonce récente de la fermeture du tribunal.(CL 23/11/2007)

Dans le système français actuel, petit lycée, petite poste, petite gare, petit tribunal,… tout ce qui est « petit » est condamné à mort. La république de l’égalité, est devenue la république de la rentabilité !

« Viure au païs ! », la revendication est de plus en plus à l’ordre du jour à l’heure du retrait de l’état des services publics.

L’état français n’a plus les moyens de ses ambitions. Il se rétracte vers les grandes villes, vers la couronne parisienne. La « rupture » à la Sarkozy, c’est l’hyper-centralisation.

Et nous, dans tout ça ? Devrons-nous déménager vers les grands centres ?

Il y a d’autres solutions : un vrai pouvoir local doté de véritables moyens financiers (collecte des impôts,…) sur le modèle espagnol ou britannique.

L’autonomie est la réponse choisie par les états européens modernes, la France rame à contre-courant.

Le seul tort de l’idée autonomiste occitane, c’est d’être en avance. C’est pourtant la seule réponse qui tienne la route à un système contraire aux intérêts de la population.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s