France : nouveau tour de vis contre l’occitan et les langues “régionales”

Les jacobins et adversaires des langues régionales poursuivent leur combat sans merci .

A nouveau, car ce n’est pas la première fois, le gouvernement bloque sur le statut juridique des langues régionales de France. (débat parlementaire du 15/01/2007)

Les initiatives des députés, Marc Le Fur (UMP) et Marylise Lebranchu (PS) de proposer des amendements à la Constitution française, lors de la réunion du Parlement à Versailles méritent d’être saluées mais le député Le Fur a été interdit d’amendement par le premier ministre Fillon, dont on connaît le mépris pour la diversité culturelle et linguistique en France.

L’argument de renvoyer le débat après les municipales ou au-delà, est inacceptable. L’urgence est là, il est insupportable d’entendre depuis des années le même discours !

L’occitan est en danger, sa pratique sociale régresse par manque de reconnaissance dans la vie publique. Le nombre de personnes parlant occitan ne cesse de diminuer et les quelques centaines d’élèves scolarisés dans les différentes filières bilingues – (à peine 0,1 % des effectifs scolaires) – sont largement insuffisantes pour assurer son avenir.

Alors que de multiples enquêtes d’opinion montrent qu’une large majorité des Occitans est favorable  à l’enseignement de l’occitan, la France, pays autoproclamé des droits de l’homme, refuse toujours de mettre les moyens nécessaires à la sauvegarde de notre diversité culturelle.

Pis encore, les structures de l’Etat multiplient les barrages, francs ou sournois, à l’usage des langues régionales : pressions administratives sur les enseignants volontaires, refus d’ouverture de classes bilingues, temps d’émissions de radio et de télévision en occitan qui diminuent.

Dans le même temps, les dirigeants politiques français font de beaux discours sur l’importance de la diversité culturelle au Québec, au Nunavut… voire donnent des leçons à d’autres pays sur le droit à la différence et le respect des minorités.

Ce mélange de cynisme et de suffisance est indigne d’une démocratie qui entend promouvoir la liberté, l’égalité et la fraternité.

Comme en Catalogne ou au Pays de Galles la survie de notre diversité linguistique passe par la mise en oeuvre d’un véritable plan de développement de l’enseignement et de promotion du bilinguisme dans la vie publique.

En Catalogne et au Pays de Galles, la réussite d’un tel programme a été permise par l’obtention de compétences claires et de moyens au niveau de l’institution régionale. Pour le Partit Occitan, il y a donc urgence à ce que la Région obtienne au titre du droit à l’expérimentation, droit inscrit dans la constitution française, les compétences en matière d’organisation de l’enseignement de l’occitan et de politique linguistique. en coopération avec les autres régions d’oc.

Pour le Partit Occitan, une république décentralisée, fédérale ne sera pas moins républicaine, elle sera tout simplement plus démocratique.

La liberté de vivre sa culture est une valeur universelle qui doit s’appliquer en Occitanie comme ailleurs.

Deux langues, c’est mieux qu’une seule et c’est une facilité pour en apprendre d’autres. Etre bilingue est un atout et une richesse, la plupart des pays européens l’ont intégré non seulement sur le plan culturel mais aussi comme facteur de dynamisme social et économique. L’Etat français souffre visiblement d’aveuglement en la matière et n’a pas compris le sens de la devise de l’Union européenne : « L’unité dans la diversité ».

2008 a été déclarée « année de la diversité linguistique en Europe ». La présidence slovène de l’Union européenne a décidé de placer sa présidence semestrielle sous le signe du plurilinguisme. Il est vraiment temps que la France se mette à l’heure européenne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s