Lu chamin de la font / Le chemin de la fontaine / The path to the spring

LU CHAMIN DE LA FONT / LE CHEMIN DE LA FONTAINE / THE PATH TO THE SPRING

per lu Jan-Peire Reidi en occitan-français-English

Per lu prumier còp : 8 textes en tres lingas

  • La linga occitana (dialecte dau Perigòrd-Lemosin) tractada a egalitat emb doas grandas lingas internacionalas.
  • La vita d’una familha de paisans e d’un vilatge nontronés vuda dau dedins
  • e illustrada per una colleccion de fotòs que aiden comprener nòstre passat.

Un enregistrament sur CD se pòt comandar a l’autor (6€)
 » ‘Quilhs textes son de plan bons tesmonhatges, un accent d’autenticitat  » (Ives Lavalada)
—————————————————————————————-
Per comandar : (Pritz public: 12€ Soscripcion : 10€)
a l’editor: Terra d’Òc Edicions Terras de Vinherias 16380 CHARREÇ

NOM : _________________________ Pitit nom :__________________
Adreça : ___________________________________________________
___________________________________________________________
Comande ____ exemplaris dau CHAMIN DE LA FONT e ___ exemplaris dau CD e juenhe un cheque de ______ au nom de Terra d’Òc (comanda a l’editor) o ben de Jean-Pierre Reydy (comanda a l’autor)

Un an pus tard, totjorn per la Chandelor, la gent ne parlavan nonmas de ‘quò-‘quí dins lu borg de Javerlhac. Quante eu veguet que tot lu monde se mocava, lu patron s’esmalit:
 » Vos, aveque vòstra blosa, ilhs vos donen rason…  »
 » Escotatz, nòstre mossur, çò-ditz Francés, prenetz ma blosa e donatz-me vòstre perdessur. « 

Un an après, toujours à la Chandeleur, les gens ne parlaient de rien d’autre dans le bourg de Javerlhac. Voyant qu’on se moquait, le maître se mit en colère:
 » Vous, avec votre blouse, on vous donne raison…  »
 » Ecoutez, notre monsieur, dit François, prenez ma blouse et donnez-moi votre pardessus. « 

One year later at Candlemas, again on market day, François’s case was the talk of the town. When he realised that he was the laughing stock of the peasants, the master flew into a temper.
« How can you be right? You, a peasant in a smock… »
« Well, Master, let’s make a deal. You take my smock, I’ll take your overcoat. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s