Le Chêne d’Ansac : du blé, pas des DIB

Le combat anti-décharges continue en Charente Limousine !

De courageux paysans « sans-terre » viennent de remettre en culture la propriété du Chêne, laissée à l’abandon depuis plusieurs années par le promoteur de décharges industrielles EDISIT !

Ce week-end, 10 hectares de terre ont été réquisitionnées, défrichées et semées en blé noir biologique.

La Charente Limousine refuse la vocation de dépotoir que certains veulent lui assigner. Cette action positive de résistance non-violente montre qu’un autre avenir est possible.

VOLEM VIURE !

Conférence de presse au Chêne d’Ansac, mardi 10 juin 2008 à 11 heures.

Pour s’y rendre :

Depuis Confolens, prendre la direction Pressac (Poitiers) par la D 948. A l’Alouette, tourner à gauche (dir. Alloue, Champagne-Mouton) et suivre la D 740 sur 2 km.

Publicités

Une réflexion sur “Le Chêne d’Ansac : du blé, pas des DIB

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s