Bagarres de chiffrogniers à la tête du PS : la Démocratie blessée !

Le Parti Socialiste qui gouverne la plupart des régions, une majorité de départements et de nombreuses communes, qui se voulut naguère conscience morale de la Gauche,  s’adonne au trafic des résultats de ses élections internes. Piteux spectacle d’autant plus que le débat des idées a semblé s’effacer au profit d’un déchaînement d’ambitions personnelles.

La Démocratie est salie par ces pratiques irresponsables et scandaleuses.

Le moment choisi est celui où le pouvoir d’état se concentre de plus en plus entre les mains d’un seul homme, où s’affirment chaque jour davantage les dérives sécuritaires et le fichage, où l’indépendance péniblement acquise du système d’information est remise en cause pour servir une propagande à sens unique.

La France, malgré ses prétensions « Droits de l’Homme », possède une forte tradition autoritaire (Louis XIV, Terreur, Bonaparte/Napoléon Ier, Napoléon III, Pétain, sans oublier les pratiques coloniales des républiques successives).

Ce lourd passé peut aussi revenir car toute démocratie est FRAGILE.

La 5ème République, présidentialiste sans contre-pouvoirs, (aux USA le pouvoir central est contrebalancé par le pouvoir des Etats !) rèvèle son côté pervers dans la dégénerescence des « grands » partis politiques.
A l’origine rassemblement d’intérêts convergents, s’incarnant dans un programme politique, les grands partis deviennent des machines à gagner la seule élection qui vaille à leurs yeux, celle de Président. Pour cela, un individu « providentiel » doit se tailler un chemin à la machette pour parvenir au trône suprême. Cette maladie va tuer le Parti Socialiste.

Pour nos libertés, il faut recréer une démocratie  plus équilibrée dans une république fédérale et parlementaire.

Publicités

Une réflexion sur “Bagarres de chiffrogniers à la tête du PS : la Démocratie blessée !

  1. Après les exploits chiffrés de Ségolène et de Martine, la “nouvelle” ligne politique du Parti Socialiste va faire des adeptes au centre, à droite et à l’extrême-gauche.

    La gauche du parti, qui s’est ralliée à cette idéologie social-démocrate, historique depuis le grand tournant (prévisible)de F.Mitterrand, a manqué une ouverture politique que beaucoup de membres du PS espéraient. Il est vrai que le barrage anti-Royal a pris là aussi le pas sur le débat politique.Il est vrai que la question du pouvoir, personnel en l’occurrence, s’intègre bien dans le moule de la Ve République.

    La droite extrême, en perte de vitesse (pas de commentaire sur l’événement de sa part), pourrait trouver là une roue de secours à son discours populiste en perte de vitesse.

    F.Bayrou est au coin du bois. Son silence est mesure d’espoir : il faut savoir attendre que de nombreux déçus du « socialisme » le rejoignent. Car là aussi,le pouvoir est au bout du « m’as colhonat coma t’ai vist ». Aucune déclaration en ces temps difficiles.

    Le PC, qui n’arrête pas de dire qu’il faut changer de ligne, n’arrête pas de régler ses comptes internes. Mais le feu de la rampe n’est pas de son côté.

    Les caciques de la 4e Internationale, qui ont pris le nouveau visage du jeune et remuant Besançenot,se retranchent également dans la non intervention polie. Ne croyez pas qu’ils se retirent du « débat » démocratique auquel les médias nous ont habitués. Il s’agit d’attendre le fin mot d’une histoire lamentable avant de planter sa banderille…

    Les quasi 40% d’abstentionnistes habituels et les populistes engagés vont de nouveau clamer le slogan « Tous pourris »!

    La démocratie, déjà bien malade, n’est plus qu’un « flatus vocis ». Le réveil sera encore plus dur. Dans ce jeu où tout le monde joue à qui perd gagne, c’est, sans doute, N. Sarkozy qui va siffler la fin de la partie « 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s