Taxe carbone : polémique sur le dos du climat ?

Les arrières-pensées politiques ne sont pas absentes des critiques envers la « taxe carbone ».
Les élections régionales s’approchent et SR tente de maintenir sa suprématie dans une région qui a voté à 14,63% pour Europe écologie (PS : 19,43 %).
En 2004, les Verts faisaient partie de la liste Royal, dès le premier tour. En 2010, ils annoncent leur volonté de partir seuls…
Ségolène Royal souligne son bilan (positif) dans le domaine de l’écologie si l’on accepte les limites du budget régional (en France, la région n’est qu’un nain budgétaire et politique).
«Les défis écologiques ne doivent pas aboutir à une régression sociale mais à un progrès social, ça, c’est le principe de base», déclare Ségolène Royal. Qui ne serait d’accord avec une telle affirmation ?
En bottant à gauche la présidente du Poitou-Charentes tente de mettre Europe écologie en difficulté. Plus sociale que moi, tu meurs !
Pourtant, le réchauffement climatique est déjà là.
A droite, Sarkozy freine l’application du Grenelle de l’environnement. Voilà que la gauche se trouve de bonnes raisons de ne rien faire (ou de renvoyer à 2012…)
La « voiture électrique » se retrouve en première ligne. En changeant de bagnole, on changerait le climat ?
Mais sans compter le temps qu’il faudrait pour que l’électricité devienne le carburant de la grande majorité des véhicules (à l’échelle européenne si l’on veut que celà apparaisse dans la diminution des gaz à effet de serre) en sachant que l’électricité provient en France, majoritairement du nucléaire (encore plus de centrales, de déchets radioactifs,…), en Europe beaucoup du charbon…, se pose le problème de la fabrication des véhicules (Heuliez, combien de voitures par jour… ?), les besoins en matières premières, batteries…., le recyclage des anciens véhicules…. On voit que les beaux « principes de gauche » se heurtent à une forêt d’obstacles physiques que ne semblent pas prendre en compte les débats politiques.

Ce débat sur la taxe carbone ressemble à une dispute dans les salons du Titanic, au soir du 14 avril 1912.
Finalement quand c’est qu’on fait quoi ?

Publicités

4 réflexions sur “Taxe carbone : polémique sur le dos du climat ?

  1. Si les verts partent seuls alors ils se disputeront la 2ème place avec le PS….tandis que l’UMP renportera la 1ere place.
    Pour former une majorité convaiquante, il faut regrouper la gauche. Ne pas jouer cavalier seul…

    • Vous parlez des Verts, je me situe dans le cadre d’Europe écologie. C’est déjà un regroupement plus large. Après l’expérience positive des européennes, il faut peut-être offrir aux électeurs une possibilité d’un choix clair au premier tour : une politique écologique pour la région et ses habitants. Tout en sachant que les possibilités sont bridés dans le cadre jacobin.
      Chacun s’étant prononcé, le second tour permettra de s’allier sur un « programme commun ».
      Si le seul argument de la gauche traditionnelle est la peur du grand méchant loup UMP, c’est un peu faible…

  2. Bonjour,
    Le sujet est très intéressant,d’autant que je viens de donner mon avis sur un forum local.On a beau vouloir protéger l’environnement mais à condition de ne pas prendre le peuple pour un réservoir électoral,encore moins une boite à fric pour les profiteurs d’un bord ou d’un autre!
    Bonne lecture.
    Sujet du message: TAXE CARBONE!
    MessagePublié: 05 Sep 2009, 11:11
    Hors-ligne

    Inscrit le: 27 Avr 2009, 12:05
    Messages: 7
    Courage,
    Les politiques en ont beaucoup surtout quand il s’agit de créer des taxes et impôts supplémentaires.Merci à Michel Rocard et à ceux qui le soutiennent pour cette décision. N’aurait-il pas été plus courageux pour le gouvernement de prendre des mesures normatives avec des délais et sanctions à la clé ???
    Le vert Noël Mamère qui bien sûr est partisan de ce nouvel impôt est selon les cas,vert luisant ou vert pale et qui traite entre autre S.Royal d’irresponsable est certainement bien placé pour parler de taxe,lui qui vient de se faire retaper l’incinérateur de Bègles pour 25 000 000€,le coût de traitement passant de 52 à 79€ la tonne.
    Ne désespérons pas,au train ou vont les choses,d’ici que les usines de vélos ferment au nom de l’environnement,les gueux auront la possibilité d’utiliser la charrette à boeufs,enfin peut être, quant aux princes du royaume,notables et autres,ils auront droit à la calèche,à la diligence et au carrosse,avec cochets ,cela va de soi!
    Les facteurs eux sont contents,ils vont faire revivre le pony express.
    En attendant, tout les sondages démontrent qu’une très grande majorité des citoyens sont contre ce nouvel impôt!!!

  3. – L’impôt carbone n’est pas un impôt citoyen, c’est une taxe de plus qui ne tient pas compte des inégalités sociales.Rappelez-vous la vignette qui devait être destinée au mieux-être des personnes âgées.A qui a-t-elle servi une fois encaissée par l’Etat?
    Cette taxe devrait être proportionnelle aux revenus et toucher prioritairement les activités productrices de nuisances et les industries lourdes.
    – La politique de la voiture électrique, avant de se réaliser, laisse le champ libre aux moyens actuels polluants de déplacements. les transports publics ne sont pas l’objectif principal de cette taxe. La question de fond est éludée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s