Occitane, Occitan : une identité pour aujourd’hui et pour demain

Ceci est un communiqué du Partit Occitan :

« Confronté à la multitude des «affaires» qui ternissent son image dans l’opinion et chez ses propres partisans, le gouvernement, par l’intermédiaire de son ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale, tente une diversion: le «grand débat sur l’identité nationale : qu’est-ce qu’être Français ?».

Pourquoi ne pas se demander au préalable à quelles autres identités se rattachent les citoyens français et surtout comment ils se définissent, selon la question d’Aimé Césaire « Français à part entière ou Français entièrement à part ?»

L’état-nation France doute de lui-même. Non sans raison, car aujourd’hui, la question est : A quoi sert l’Etat français ? L’Europe en construction l’oblige à des transferts de compétences de plus en plus visibles. D’un autre côté, l’efficacité exigerait une dévolution des pouvoirs de décision vers les régions. A l’arrière-plan, l’Etat montre son incapacité à répondre aux crises écologique et économique et aux demandes sociales, abandonnant de surcroît de nombreuses missions de service public qui assurait un minimum social. La dette s’amplifie de manière vertigineuse, à l’opposé des promesses électorales de 2007. L’immigration, première compétence du ministère d’Eric Besson, est le bouc-émissaire idéal. Ce qui ne peut que ramener dans le giron de l’UMP, des électeurs d’extrême-droite qui pourraient s’avérer bien utiles lors des élections régionales de 2010.

Pourtant, les identités d’aujourd’hui sont multiples et le moule de l’état-nation est trop réducteur pour correspondre à une seule réalité. Les identités se rattachent à la fois aux territoires sur lesquels nous vivons (pays – région – état – Europe – Planète Terre) mais aussi à son parcours individuel (parents – conjoint – amis). Cette pluralité permet de dépasser l’histoire française faite de confrontations violentes en Europe ou sur les autres continents (conquêtes, guerres mondiales, colonisation).

Le débat, tel que proposé par le ministre Besson est biaisé.

Le Partit Occitan affirme la réalité d’une identité occitane basée sur une langue et une culture millénaires et porteuse de valeurs précieuses pour l’avenir : tolérance, respect de l’autre, citoyenneté, égalité dans la différence… Ces valeurs s’expriment aujourd’hui dans le projet social et écologique que défendra le Partit Occitan, lors des élections régionales à venir, au sein d’Europe Ecologie.  »

Partit Occitan, le 6 novembre 2009.

http://partitoccitan.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s