Europe Ecologie Limousin : la LGV, voie sans issue

Europe Ecologie Limousin précise sa position sur le problème des transports ferroviaires et routiers. En particulier, mais pas seulement la question de la LGV Poitiers-Limoges…

« Motion CAPR Limousin d’Europe Ecologie du 13 janvier 2010

La crise actuelle, la fin inéluctable de l’énergie fossile bon marché, le réchauffement climatique mettent en avant les propositions des écologistes … notamment dans le domaine des transports.

Beaucoup d’économistes et de prévisionnistes répondent à cette question par des schémas anciens qu’ils actualisent d’une couleur verte. L’axe principal proposé demeurant de favoriser la mobilité et la flexibilité des hommes et des marchandises. Nous en sommes toujours à la création de «corridors dédiés» (routes ou ferroviaires) sans liens avec les régions traversées, circulant à travers les continents pour relier des grandes mégapoles dans le cadre de la mondialisation libérale. ( Sarkozy fixe la taille de ces mégapoles à 400 000 habitants pour résister à la mondialisation).

Pour notre part,  nous proposons une société nouvelle où la réduction de la circulation des marchandises et  la relocalisation des productions seront au coeur des préoccupations pour les années à venir. Que signifiera dans 10 ans le toujours plus vite, plus loin, plus consommer… Nous, nous proposons le mieux vivre. Et cela passe par une autre conception de l’aménagement du territoire.

Le Limousin classé comme région  N°1 pour le bien-être en France tient là un de ses atouts principaux pour l’avenir :  la qualité de vie dans un environnement cohérent naturel et de qualité, équilibrant ville et campagne, travail et cadre de vie.

Nos propositions :

En préambule nous  tenons à préciser notre condamnation des grands projets de prestige actuels incompatible avec notre conception d’un aménagement du territoire au bénéfice de tous : aéroport de Brive, nouveau projet autoroutier Limoges Poitiers ou Barreau LGV Poitiers-Limoges ; ce dernier, au-delà de la casse environnementale, de son coût (2 milliards d’euros pour 120 km de voie unique exclusivement réservée au transport de voyageurs, dont 25% à la charge des collectivités) correspond à un objectif pour quelques uns et représentera un surcoût pour le plus grand nombre. Mais surtout cette ligne nouvelle qui ne desservirait qu’une ville, Limoges, sonnerait la fin des trains grandes lignes sur la ligne historique POLT (Paris -Orléans-Limoges-Toulouse) où il ne resterait plus qu’un  »résiduel » de voyageurs (dixit RFF) isolant des départements comme la Creuse, le Lot, l’Indre, l’Allier, une partie de la Corrèze….De plus, le coût pour les usagers désirant se rendre à Paris serait plus que doublé, renforçant ainsi la mise en place de transports à deux vitesses (ici au sens propre et figuré du terme) en fonction des revenus.

Utiliser intelligemment les atouts du Limousin passe par le développement de notre économie à partir des ressources existantes dans le Limousin : ressources naturelles, bois, eau, pierre,  et ressources agricoles, maraîchage, artisanat agro-alimentaire, textiles, venue de professionnels qui n’ont pas besoin de logistique urbaine, mais de moyens de communication internet et de qualité de vie.

L’offre transport doit être associée à cette vision et à cette conception de la Région.

1ère réponse :  Priorité pour les TER : 80 % des déplacements se font pour le domicile/travail. La question des TER doit être la réponse première associant transport de proximité et transport inter-villes. Le confort matériel, la qualité des infrastructures, l’augmentation de l’offre,  la création de parking relais le long des voies  . Le prix du billet, question centrale pour augmenter la fréquentation, avec la création de carte emploi, de carte relais ferroviaire/transport en commun/parking, … des exemples existent ! Les comités d’usagers, les syndicats peuvent être mobilisés pour changer totalement l’offre transport public.  A ceci doit s’ajouter une réflexion sur la mise en place de tramways inter-cités.

– 2ème réponse: l’utilisation et l’optimisation des voies existantes

C’est  »urgence POLT » (Paris -Orléans-La Souterraine-Limoges-Brive-Toulouse).

C’est la cohérence du territoire avec les 3 départements du Limousin

Cela passe par le renouvellement des voitures TEOZ pour certaines remplacées par des TGV rendant possible le raccordement au réseau TGV Européen,

C’est 713 km de doubles voies ,c’est une ligne voyageurs et Fret avec 16 gares desservies et 4 régions- C’est l’axe historique Europe du Nord – Barcelone

Cette optimisation de la ligne POLT n’aura aucun impact sur l’environnement.

Cela peut être réalisé sans délai.

– 3ème réponse :  L’ouverture vers la façade Atlantique et l’Est de la France redonnant au Limousin son rôle historique de nœud ferroviaire . L’utilisation, à côté des TER, de TERGV pouvant  relier des métropoles.

Cela rend nécessaire l’électrification de Bordeaux-Lyon et la modification de  son infrastructure sur 639 km, desserte voyageurs et Fret,  avec 15 gares desservies. Cette proposition est pertinente pour constituer un axe transversal entre l’Atlantique et l’Oural, un vrai projet  »Transline » qui ne doit surtout pas être conçu comme un  »corridor nouveau » qui répondrait  aux objectifs de la mondialisation libérale et serait  coupé des territoires traversés, mais conçu comme un lien permanent d’aménagement des territoires dans le cadre d’un véritable service public.

– C’est aussi la modernisation complète de la ligne Poitiers-Limoges qui mettrait Limoges à une heure de Poitiers, la modernisation de la ligne Limoges -Angoulême et la réouverture de la ligne Montluçon-Ussel, avec une rénovation complète, indispensable pour que les trains puissent circuler à une vitesse de 120 km/h.

Privilégier les transports en commun, cela veut dire, par exemple:

– une offre totalement nouvelle basée sur le train pour tous, accessible financièrement. -aller vers une réduction des coûts payés par l’usager (carte transport pouvant être prise en charge comme dans certaines régions,  par les entreprises) voire la gratuité pour certaines catégories (jeunes, étudiants…),

– la possibilité d’un  »billet-pass » unique bus- cars-TER-parking…

Une étude devra être engagée avec les usagers, leurs associations les syndicats et les organismes professionnels.

Revoir totalement l’offre  fret avec le retour à la possibilité du wagon unique.

La question des routes, liaisons aériennes, corridors LGV passe en second dans le raisonnement proposé : opposition à tout projet autoroutier nouveau qui serait une nouvelle destruction de surface naturelle,  mais par contre optimisation souhaitable de certains tronçons de voies existantes  ( par exemple, certains passages de la N147  en 2X2 voies, pour la sécurité )

Là encore, la sauvegarde de l’espace naturel et agricole devra guider notre action future.

Hors compétence directe de la Région, on doit pouvoir soutenir tout type de déplacements doux ou collectifs, par exemple pour les « transports urbains intra-muros « :

– re-développement des trolleys partout où ce sera possible à moindres frais,

– réseau de vraies pistes cyclables

– mise en oeuvre aux abords de la ville d’un système de location de vélos, scooters ou mini-voitures écolos (à partir des parkings relais)

– encouragement aux livraisons non motorisées (vélos électriques avec triporteurs…) comme cela se fait déjà dans d’autres villes

– instauration d’une prime au taxi propre pour les entreprises intéressées, etc. »

http://limousin.regions-europe-ecologie.fr/

Publicités

2 réflexions sur “Europe Ecologie Limousin : la LGV, voie sans issue

  1. Tout à fait d’accord, mais ne pas oublier, pour ceux qui n’ont aucun transport en commun proche, la création de parking de périphérie dont l’abonnement permettrait l’utilisation de tous les transports en commun de la ville concernée.

  2. Entièrement d’accord avec vous mais c’est malheureusement ce que l’on voudrait imposer pour la traversée du Pays Basque avec les conséquences sur l’environnement,les expropriations etc…aux détriments des dessertes et de l’économie locales!
    Et la bataille continue contre le fameux pôle de traitement mécano dit biologique de Bayonne.
    Salutations du Pays Basque.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s