Limousin, occitan et tiers-paysage

Mardi 9 février à Limoges, Europe Écologie Limousin avait invité Gilles Clément -le « jardinier planétaire » (candidat Europe Écologie dans la Creuse) à venir parler de son travail et du « tiers paysage ».

Il appelle ainsi ces zones intermédiaires, oubliées du développement entre béton et champs, au bord des routes, sur les pentes inaccessibles aux rotovators, etc…, où se réfugie la bio-diversité.

L’artiste créateur de « libres  jardins » y trouve la source de son inspiration et de sa réflexion « politique ».

L’écrivain occitan Joan Bodon parlait de « la tauvera« . « Es sus la tauvera qu’es la libertat ! »

Pour Ghislaine Jeannot-Pagès, tête de liste, qui présentait la soirée, le Limousin serait en lui-même, au plan hexagonal, un « tiers-paysage », à la fois oublié et riche de potentialités secrètes que l’écologie politique pourrait faire s’épanouir.

L’image est juste.

Mais allons encore plus loin.

Le « tiers-paysage » en Limousin n’est-il pas aussi le refuge de la langue occitane ?

Villages (« vilatge » = hameau) à l’écart, bourgs laissés pour compte du « développement », quartiers ouvriers de « l’agglo » limougeaude, de Brive, Guéret ou Aubusson,  maisonnettes au bout d’une impasse, banlieues, avec leurs familles modestes de paysans, d’ouvriers ou d’artisans, âgés souvent mais jeunes aussi qui fréquentent les anciennes générations, militants discrets de la culture occitane oubliés des subventions et du bling-bling culturel, élus de petites communes qui voudraient « faire quelque chose mais quoi ? ».

L’occitan est dans le « tiers-paysage » culturel et il faut l’en faire sortir pour reconquérir les territoires et les gens colonisés par la culture marchande, formatée, industrielle, qui appauvrit au lieu d’enrichir.

Cette Résistance culturelle ne demande qu’à sortir de la clandestinité du « privé », qu’à se montrer au grand jour, qu’à se partager pour redevenir Bien Commun.

L’occitan est là depuis plus de 10 siècles qui forge l’identité du Limousin.

Nous voulons qu’il continue à vivre.

Et le Conseil Régional a son rôle à jouer.

Publicités

Une réflexion sur “Limousin, occitan et tiers-paysage

  1. A, ‘qu’es ben tròp brave, ‘quela eideia de resistencia culturala!
    Sem los tauveros de la societat e fiers de iò esser!
    Amistats dau Lemosin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s