Les imposteurs du nucléaire

Au moment où les nucléocrates français se veulent rassurants et minimisent les catastrophes atomiques en cours, il est bon d’en revenir aux fondamentaux. Déjà en 1990, le grand cinéaste japonais Akira Kurosawa dénonçait la folie criminelle des imposteurs du nucléaire (« Dreams » (1990).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s