Charente : le sort s’acharne sur Cela

Un temps pressenti pour l’aménagement des «lacs (?) de Haute-Charente» en super-station touristique («coup de foudre général » du 8 décembre 2008 (lire sur ce blog), le groupe Cela s’était redirigé sur Cognac pour transformer les chais Monnet en « vaste projet de centre de thermoludisme intégré, comprenant sur le site des Capucins un restaurant de deux cents couverts, un hôtel de quarante-quatre chambres, quatre suites; deux salons, des salles de séminaire; un solarium, une piscine, un hammam, un centre de soins, des salles de massage. Ainsi que 188 logements avec parkings»

Au moment de faire le grand saut et de signer l’engagement définitif, le doute saisit la municipalité de Cognac : «Il y a trop de choses négatives qui sortent ces temps-ci dans la presse» explique l’édile en quête, auprès du PDG, de «tous les éléments de nature à [l’] éclairer sur la solidité de la SAS Cela Finances Holding et sa capacité financière et économique.» (CL 20/05/2011)

Publicités

2 réflexions sur “Charente : le sort s’acharne sur Cela

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s