Courbefy (Corba fin) sauvé par Ahae ?

Dans l’affaire du village limousin vendu aux enchères, les amateurs de «développement» sauvage en auront été pour leur frais.

Dans l’enthousiasme général et la frénésie de vendre le pays qui saisit périodiquement le Limousin, le maire déclarait récemment au Figaro Immobilier : «Plus de 150 acquéreurs se sont manifestés … J’ai fait visiter le hameau à des gens venus de toute la France et de Belgique, mais aussi à des émissaires représentants des Chinois, Taïwanais, Russes, Roumains, Algériens, Qataris… Un des investisseurs est même venu en jet privé»
«Le groupe hollandais Endemol se porte acquéreur pour y développer un nouveau concept de téléréalité, […] . Il s’agirait pour les participants de réhabiliter le hameau, et le vainqueur de l’émission en deviendrait propriétaire.»

Hélas, point de village de vacances six-étoiles, de centre de congrès doté d’héliport, de résidence pour jet-set internationale, etc, etc…

L’acheteur est le photographe d’origine sud-coréenne Ahae, qui recherche depuis des années des sites sur lesquels il puisse mettre en pratique ses « concepts de style de vie écologiques ».
Son objectif: faire tout son « possible pour permettre à la nature de se développer comme cela devrait être le cas, sans l’interférence de l’homme ou d’activités humaines ».

http://ahae.com/collection/

Il pourra venir y photographier la nature en toute tranquillité, attendant peut-être le jour où des habitants respectueux du site, de son histoire voudront le faire revivre…

Les marchands de Limousin qui squattaient depuis des semaines les médias locaux en attendant la venue d’un Père Noël développeur peuvent remballer leur camelote.

Le développement, «les emplois», les «nouveaux habitants», tout cela ne viendra pas de l’extérieur…

La dernière vague de spéculateurs, remonte dans les avions Ryanair sans billet retour. Les maisons limousines, plus ou moins bien retapées arborent de plus en plus nombreuses le panneau «A vendre / For sale». Mais les nouveaux acquéreurs sont de plus en plus rares.

C’est aux Limousins eux-mêmes de se prendre en charge, de cesser de rêver à « l’investisseur miracle qui fera revivre la commune.»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s