Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, les occitanistes dans l’androne

Voyons la réalité en face: après le 6 décembre, il n’y aura plus d’occitaniste au conseil régional de la Grande Aquitaine.

Les occitanistes se retrouvent sur une liste déposée à 11h 59, le 9 novembre, 1 minute avant la clôture des inscriptions ! Goût du risque ou grosse difficulté pour trouver les candidats? A chacun d’imaginer…

Le programme de cette liste est taillé sur mesure pour satisfaire les «défenseurs des langues régionales». Peut-être même trop.

Vous en aviez rêvé, LVC l’a écrit… Mais pourront-ils le réaliser ?

«Pour se maintenir au second tour, une liste doit recueillir au moins 10 % des suffrages exprimés. Une liste qui a recueilli au moins 5 % des suffrages exprimés peut fusionner avec une liste qui se maintient au second tour.»

https://fr.wikipedia.org/wiki/C3%89lection_rC3%A9gionale_en_France

Le dernier sondage de Rue89 Bordeaux nous indique:

[…]
Le président sortant pourrait ainsi compter sur les reports de voix d’Europe Ecologie-Les Verts et du Front de gauche, tous deux crédités par BVA de 5% au premier tour. La tête de liste Les Républicains, qui a fait l’union avec l’UDI, le Modem et CPNT au premier tour, dispose d’un réservoir bien plus modeste. En queue de peloton du sondage figurent Debout la France (2%), Lutte Ouvrière (1%) et le Front démocrate (1%). La Vague citoyenne n’apparaît pas dans ce sondage.

http://rue89bordeaux.com/2015/10/regionales-un-sondage-donne-alain-rousset-gagnant/

Malgré les bonnes intentions affichées (les excellentes intentions), le vote LVC est un vote inutile.

0,5%, 1% ? Ça serait déjà beau.

Une fois de plus, dans l’occitanisme, des militants sincères sont envoyés au casse-pipe pour un combat perdu d’avance.

On imagine d’ici, la gueule de bois du lundi matin 7 décembre. Et la démobilisation qui suivra immanquablement.

Au moment où l’ouest de l’Occitanie se retrouve dans la même région, (10 départements sur les douze sont concernés par l’occitan en tout ou partie), des choix politiques malheureux, des erreurs d’orientation, une ligne fluctuant au gré des visions personnelles de quelques caciques, ont conduit le Partit Occitan à s’exclure de fait des élections régionales.

Le Partit Occitan fera t-il sérieusement son examen de conscience? Pourra t-il corriger ce qui l’a mené dans cette impasse?

Ou est-il condamné définitivement et avec lui l’existence d’un occitanisme politique ?

Publicités

3 réflexions sur “Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, les occitanistes dans l’androne

  1. Je ne crois plus depuis fort longtemps, à une quelconque utilité d’avoir des représentants (fussent-ils des militants sincères et combatifs et il y en a), dans le système électorale actuel, qui est le « faire valoir » de cette société.
    Les pouvoirs, sont dans les mains de partis politiques professionnels, qui édictent et dictent leurs lois, depuis Paris et Bruxelles et surtout, surtout le véritable pouvoir est dans les mains de la finance internationale, qui se moque comme d’une guigne de l’avenir de la culture des peuples et de la défense du droit à la diversité.
    Je continue et continuerai de penser, que c’est sur place, dans nos communes, dans nos pays et régions, que la lutte doit se faire au quotidien, avec d’autres citoyens et que c’est sur les bases d’un programme commun (un vrai, celui-là), de vivre et s’organiser ensemble, que l’on doit élire des représentants, qui appliqueront, nos décisions
    Voter pour un programme établi en dehors des idées de chacune et chacun, on sait ce que cela devient…
    A votre bon cœur, messieurs-dames, mais on a déjà donné et trop souvent à mon goût
    Andriu Teilhet – Campanha Molton

  2. LVC a été une arnaque de A à Z, montée par quelques « notables » ou prétendant à le devenir peu scrupuleux, pour contourner les démocraties internes de parti auxquels ils appartenaient avec des intentions qui en réalité n’ont rien de démocratiques mais plutôt démagogiques, voir le fonctionnement interne de la liste et le mode de prise de décision effectif et non celui affiché. J’ai fait en sorte avec d’autres que cette liste n’ait aucun soutien financier et que les personnes qui étaient présentes sur cette liste n’aient plus aucun soutien partisan (exclusion). En éliminant tout un tas de nuisible, je crois avoir fait beaucoup. Après j’ai arrêté la politique. J’aurai au moins pu faire une action utile en mettant hors d’état de nuire des personnes dont les pratiques sont précisément la raison pour laquelle le lien politique est aujourd’hui si pourri. J’ai arrêté la politique en partie parce que je ne me reconnaissais plus dans les partis hexagonaux avec ma fibre occitaniste que j’avais mis un temps de côté. Mais certains responsables du parti occitan ne me donnent aucune envie d’adhérer à ce parti. Je préfère encore m’engager dans l’associatif car avant de réclamer une quelconque autonomie, il faut d’abord créer une conscience occitane et développer l’usage de la langue (la culture y est même si on ne la nomme pas toujours explicitement occitane) sans quoi aucun soutien populaire possible, aucune Occitanie libre possible, simplement un nom prétexte à des tractations électorales.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s